Qui est Sylvain Matisse
Terra Humanis - Accueil
Saint Valery en Caux - Accueil
Télévision - Accueil
Cinématographe - Accueil
Musique - Accueil
Voix Off - Accueil
Live Show - Accueil
Ecologie - Accueil
Histo-Sciences - Accueil
Eric Bouvet - Accueil

AVRIL

2017

UN ETRE SYMBIOTIQUE

Est une association entre deux espèces pour un bénéfice commun, en effet l'un ne peut survivre sans l'autre. L'être humain en ce sens est une espèce symbiotique du fait que son corps abrite des bactéries et des micro organismes nécessaire à sa survie. Ces petits organismes ont besoin de notre corps pour survire également. C'est un partenaire vivant dans l'autre le nom couramment employé est symbiote.

Les acides aminés :

extrait de l'article de la SFE ( société française d'exobiologie)

  

Tout organisme vivant sur terre possède ces éléments constitutifs.


Par une simulation des conditions interstellaires, le Pr. Meierhenrich et ses collègues internationaux de l'UMR 6001, Université de Nice-Sophia Antipolis, CNRS,ont déjà pu montrer que les acides aminés ne se trouvent pas seulement sur Terre : ces composés peuvent en effet être produits d'une façon durable et en quantités phénoménales dans les nuages interstellaires.


La confirmation de cette hypothèse serait un signe fort que les premiers acides aminés présents sur la Terre proviennent de l'espace - hypothèse qui augmente aussi la probabilité que la vie ait pu se développer encore à d'autres endroits dans l'immense étendue de l'espace.


En août 2008, un nouveau livre dont le titre est « Amino Acids and the Asymmetry of Life » et l'auteur est le Pr. Meierhenrich a paru. Ce livre explique dans une manière très compréhensible et passionnée, pourquoi et comment les acides aminés gauches ont été sélectionnés pour former les premières structures de la vie. Ainsi, un modèle concluant sur l'origine de la vie est développé. Ce modèle est situé entre la biologie, la physique et la chimie moderne et présente les sciences exactes sous un nouvel éclairage. Le livre s'adresse à tous les étudiants et aux lecteurs ayant un intérêt pour les sciences naturelles.

CONCLUSION

  

Les supports dont je me suis servi pour rédiger cet article, livre une base saine et solide. Pour autant, l'émergence de la vie telle que nous la connaissons n'est pas encore élucidée. Que connaissons-nous de nos profondeurs terrestres et marines de notre propre planète ? Que connaissons-nous de l'immensité de l'espace et de son contenu réellement ?  La vie n'est certainement pas une anomalie terrienne. Où se trouve les autres formes de vie ? Les comètes ne sont -elles pas d'une certaine façon des « vaisseaux naturels » qui transportent la vie çà et là au gré du hasard ? La vie peut-elle être fabriquée par une intelligence et reproduite par d'autres ? Voilà sans doute les prochains enjeux, si d'aventure la science certifiait que la vie existe aussi ailleurs que sur notre planète. Répondra-telle aussi à cette petite question ? Sommes-nous des extraterrestres ? Car extra veut dire littérairement : en dehors.

AUTEUR : SYLVAIN MATISSE


Supports techniques- Références : société française d'exobiologie, science et vie & aquaportail.com.


©Matisse sylvain

TERRA HUMANIS

Mars 2017

  

DISCERNEMENT

C'est avec enthousiasme que j'ai accepté d'écrire pour l'équipe Laurent Forelli, Francois et Eric Bouvet en particulier. Eric artiste que j'ai rencontré en avril 2016 à  Paris  au café bête et méchant qui est situé pas loin où eurent lieu malheureusement les attentats. Depuis nous sommes devenus amis avec Eric et il m'a parlé du projet qu'ils avaient en commun avec Laurent. Laurent m'a bien accueilli et a m' a décrit son projet que j'ai trouvé intéressant. Voilà pourquoi je suis devenu à ce jour l'un de des chroniqueurs de ce projet à travers le web notamment.


La vie est merveilleuse, est l'est d'autant plus lorsque nous sommes passionnés. Ceci est vrai pour moi.


J'aime les voyages tous les voyages. Les voyages physiques et intellectuel également.


L'aventure humaine est liée à la connaissance, aux énigmes, au partage, à l'amitié.


Nous ne sommes que de passage sur notre belle petite planète eau. Oui, notre terre aurait pu se nommer planète eau du fait que cet élément concerne 70% de sa surface. Ceci est un point à ne pas négliger et encore moins à occulter.


Je suis en quête de réponses concernant des questions simples mais dont les réponses ne le sont pas.


Sommes nous seuls dans l'univers ?


Avons nous un but, une sorte de mission à accomplir ? Notre vie a-t-elle un sens autre que de dormir, boire, manger , se laver , se reproduire et vivre plus ou moins bêtement ?


L'univers est-il un vaste programme, une sorte de matrice ?


Existe-t-il un ou plusieurs univers, des mondes à l'envers, des mondes parallèles, des réalités différentes ?


L'éternité existe-t-elle ?


Le temps existe t-il?


Sommes nous visités par d'autres civilisations, d'autres forces, des phénomènes conscients ou inconscients?


Pour ma part je me suis engouffré dans la filière nommée ufologie.


Les observations inexpliquées ont depuis longtemps , fascinées, déroutées, l'être humain. Ceci a donné naissance à des croyances et enfin à la recherche.


Seules les recherches peuvent apporter des réponses sur des événements étranges ayant lieu sur notre planète qui concerne on ne sait combien d'entre nous dans notre petite vie éphémère à l'échelle du temps cosmique, l'horloge de l'univers, si je peux me permettre cette métaphore.


Les histoires liées directement ou indirectement aux observations d' O.V.N.I  ( Objets volants non-identifiés) ou P.A.N ( phénomènes aériens non-identifiés) ou O.A.N.I ( observations aquatiques non-identifiéés) alimentent beaucoup de débats qui sont plus ou moins stériles, car de simples hypothèses sont souvent ,et à tort ,présentées comme des faits alors que les preuves indiscutables pour toute la population fait cruellement défaut.


La science peut nous apporter un peu de lumière concernant certains faits étranges, à condition que les savants acceptent d'autres alternatives et mettent à l'épreuve les faits rapportés en menant des investigations minutieuses et sérieuses et avec les moyens appropriés. Je ne vous cache pas qu'ils ne sont malheureusement pas nombreux.


Les sages spirituels montrent nos carences morales et servent de guide pour peu qu'ils ne deviennent pas des gourous , des escrocs à leur tour.


Les routes sont semées d'obstacles, de pièges et de gens peu scrupuleux parfois, mais dans cette jungle urbaine, il y a heureusement des personnes authentiques.


Nous commettons  tous de temps à autre des erreurs. Nous pouvons nous méprendre sur des informations à traiter et à interpréter, sur le choix de celles -ci aussi. De l'intox circule surtout sur internet véhiculée par madame et monsieur tout le monde mais les médias officiels nous intoxiquent aussi quelquefois, alors oui, de ce point de vue nous sommes sur une planche savonnée.


Les mystères rapportés sont quelquefois dénaturés sortis de leur contexte, enjolivés pour faire sensation , crée le buzz comme on dit ou parce que le témoin  veut se faire entendre et pense que l'exagération est un moyen ce capter l'attention du reste du monde. Malheureusement le discrédit que le témoin aura malgré lui semé, va se généraliser au regard des autres concernant son expérience pourtant réelle à la base, si il n'avait pas triché en exagérant des faits ou en rajoutant des éléments inexistants.


Des choses sont proposées par divers ufologues ou chercheurs, certaines valent le coup de s'y attarder car elles donnent à réfléchir et à se poser des questions qui méritent des réponses. Parmi le centre d'intérêt du chercheur c'est à lui  qu'il revient de prouver aux autres, notamment à ceux qui n'adhèrent pas à sa vision des choses . Lorsqu'il affirme un fait ou qu'il impose des alternatives, il doit apporter de vrais arguments. Les résultats obtenus deviennent alors des preuves celles du pour ou du contre l'idée véhiculée. Les choix d'orientation ne sont pas évidents, souvent nous nous fions à noter intuition ou à ce qui nous intéresse. Posséder par élimination est long mais peut-être est-il le moyen le plus sur pour atteindre l'objectif de résoudre une affaire ? Si vous retenez cette option que j'ai choisi alors autant le dire de suite. C'est du travail! Car avant d'éliminer un choix, il faut examiner de très près les indices, il faut s'enrichir de connaissances techniques et tout passer au peigne fin ceci demande beaucoup d'investissement personnel voir des sacrifices sur sa vie privé. Ceci est un fait !


Ma façon de voir les choses est celle-ci, j'assume.


A présent, prenons un thème. Je vous suggère sous forme d'article une possibilité. Celle-ci n' a qu'une valeur théorique tant que les preuves manquent ou celles du contraire. En effet, pour approuver une hypothèse et que celle-ci devient un fait établi, il faut des preuves. Mais ceci est valable aussi dans l'autre sens. Pour démonter une théorie il faut aussi des preuves.

  

QUI EST SYLVAIN MATISSE

PROCHAINEMENT UN NOUVEL ARTICLE

NE SOMMES NOUS PAS EXTRA TERRESTRES ?

Les espèces sur notre planète sont basées sur la chimie du carbone. Nous mêmes, nous sommes des êtres symbiotiques.


Voilà la base avec déjà des termes techniques. Pour faire simple résumons au plus court ce qui définit la chimie du carbone.


Les molécules interstellaires contiennent du carbone. C'est le quatrième dans le cosmos.


Celle-ci est appelée également chimie organique.


Parmi les molécules nécessaires pour la vie nous avons:


des molécules prébiotiques qui contiennent toutes sortes d'éléments comme les lipides, les protéines les hydrates de carbone, les acides nucléiques etc. Ceci est présent dans notre atmosphère, dans l'eau, en surface et la croûte planétaire).


Les plus petits organismes vivant sur notre planète contiennent un minimum d'atomes organisés en briques élémentaires. Il faut des circonstances particulières sur une planète pour que la vie émerge.


Pour fixer les éléments il faut un liquide comme l'eau. Les éléments, la topographie, l'atmosphère d'une planète, les conditions de température et de pression sont aussi importants pour que la vie apparaisse et surtout résiste pour ensuite se reproduire et évoluer. Il faut des conditions optimales et un certain processus pour que l'alchimie soit efficace.